Partage Facebook
Partage Twitter
Partager par email
Imprimer
Incipit(s)

Incipit(s)

ISBN : 9791093544014
Résumé : Design : Thaïla Khampo // Photo : Jean-Michael Seminaro Entre chien et loup par Cousins de personne Avoir gardé soi-même la conscience de vivre dans un monde d’énigmes auquel c’est en énigmes aussi qu’il convient le mieux de répondre. Henri Michaux, Passages Il existe un fantasme récurrent en littérature, celui d’un roman qui ne serait qu’une suite d’incipit. Faire naître à répétition, ne faire que cela. On croise aussi des fins ouvertes, des vers arrêtés nets comme autant de manières de se dérober à l’impératif de terminer un texte. Ce refus de clore oppose le mouvement à la fossilisation de ce qui s’est arrêté. Sans doute l’écriture laisse-t-elle un souffle en suspens, pour que la fin n’en soit pas une, qu’il y ait encore quelque chose à dire, à écrire. Thomas Bernhard, lui, croyait qu’il valait mieux rompre brusquement, en littérature comme dans la vie. Il est des ruptures fertiles, qui ponctuent les récits – et certaines histoires littéraires – comme autant de renaissances. Pourtant, les textes de ce numéro nous rappellent aussi que l’évolution d’une littérature, n’en déplaise aux manuels scolaires, se fait tout doucement, et se bricole à coup d’influences et d’héritages. La littérature s’amuse à brouiller la fin et le début, la naissance et la mort, provoquant un fourmillement de réflexions. Sommes-nous toujours en train d’écrire le même roman, la même histoire ? Faut-il se réinventer à tout prix? Que se passe-t-il dans l’espace-temps paradoxal de la littérature ? Et que nous dit cette fâcheuse manie des textes à ne pas vouloir répondre aux questions une bonne fois pour toutes? Ce numéro se veut un inventaire non exhaustif des débuts, des recommencements, des récits interrompus, des tables rases, mais aussi des fils solides qui se déploient lentement sans se briser. Cousins de personne fête ses trois ans d’existence. Trois années d’aventures, en terrains connus et inconnus, trois années à rendre compte de la richesse, de la diversité et surtout de la vigueur des perspectives littéraires francophones. D’où les trois approches proposées dans ce numéro : création, point de chute et terra incognita. Nous avons ouvert ces pistes pour explorer les voies de la création, pour prendre le pouls d’espaces littéraires francophones contemporains et examiner des trajectoires singulières qui renouvellent notre vision de la rupture et du recommencement. Et parce que rien n’est jamais fini, que nous voulons faire durer le plaisir et fixer ici les mots posés au fil des ans, nous profitons de ce numéro papier pour faire revivre quelques archives du webzine. Alors que la mort du papier s’annonce régulièrement avec des airs graves, nous avons trouvé des complices pour montrer qu’il a encore plus d’un tour dans son sac. Têtes chercheuses de créations audacieuses, l’équipe de Collectif Blanc a permis aux textes de ce numéro de rencontrer leurs corps. Un bel alliage, présage heureux de trois autres années rapaillées.
 
20,00 €
Ajouter au
panier
Commande possible, nous contacter : libraires@librairieduquebec.fr
Livraison
2 € en France
0,01 € pour plus de 50 € d'achat

Vous pourriez aimer ...