Nirliit
Éditeur : LA PEUPLADE
ISBN : 9782924519073
21,00 €
Ajout
panier
Rupture momentanée, nous contacter : libraires@librairieduquebec.fr

coup de coeur

Dans Nirliit, le premier roman de Juliana Léveillée-Trudel, une jeune femme se rend tous les étés à Salluit, attirée par le Nord comme par un aimant, et nous livre ses observations. Aux beautés démesurées et vertigineuses des espaces infinis se superposent les drames intimes des maisons surpeuplées : la pauvreté, les dépendances, les tromperies, les abus de toutes sortes ; rien n’échappe à la narratrice qui ose nommer la violence sans pudeur, sans chercher à la camoufler derrière la magie d’une aurore boréale ou le pelage chatoyant d’un ours polaire. Nirliit est un livre cru. Si ces chroniques du Nord sont sans concession pour les Inuits et leurs dérives, elles n’épargnent surtout pas les Blancs. La faune sudiste qui rapplique chaque été, principalement composée d’hommes (géologues, menuisiers, cuisiniers), semble incapable de résister à cette échappée nordique. Appelés par un instinct migrateur irrépressible, tout comme les oies, nirliit en inuktitut, ils vont faire le plein avant de regagner le Sud, bien engraissés d’argent, d’air pur et de chair fraîche. Heureusement, comme dans bien des histoires tristes, les enfants rient, courent partout et ouvrent toutes les portes. Ils sont porteurs de la pureté et de l’espoir, l’espoir d’une réconciliation entre Blancs et Inuits, entre l’Homme et le Nunavik, « notre territoire ».


Article paru dans le numéro 7 du magazine Paris-Montréal.

Résumé

Une jeune femme du Sud qui, comme les oies, fait souvent le voyage jusqu'à Salluit, parle à Eva, son amie du Nord disparue, dont le corps est dans l'eau du fjord et l'esprit, partout. Le Nord est dur - « il y a de l'amour violent entre les murs de ces maisons presque identiques » - et la missionnaire aventurière se demande « comment on fait pour guérir son cour ». Elle s'active, s'occupe des enfants qui peuplent ses journées, donne une voix aux petites filles inuites et raconte aussi à Eva ce qu'il advient de son fils Elijah, parce qu'il y a forcément une continuité, une descendance, après la passion, puis la mort. Juliana Léveillé-Trudel livre un récit d'amour et d'amitié beau et rude comme la toundra. Nirliit partage la « beauté en forme de coup de poing dans le ventre » qu'exhale le Nord.
  •    Contactez-nous

  • Librairie du Québec
    30, rue Gay Lussac
    F-75005 PARIS

    Tél : +33 1 43 54 49 02
    Fax : +33 1 43 54 39 15
    Email : libraires@librairieduquebec.fr

    Nos horaires :
    du mardi au vendredi : 10 h - 19 h
    samedi : 12 h - 18 h